Pages Navigation Menu

Le Blog Critique des plus Belles BD

Le Chevalier à la licorne (récit complet)

Le Chevalier à la licorne (récit complet)

Chronique « Le Chevalier à la licorne »

Scénario de Stéphane Piatzszek, dessin et couleurs de Guillermo Gonzales Escalada,

Public conseillé : Adultes / adolescents

Style : Comédie

Paru chez Soleil, Collection Quadrants, le 23 septembre 2015, 56 pages couleurs, 14.95 euros
Share

L’histoire

Crety, 26 aout 1346. Pour la quinzième fois, le duc d’Alençon mène un assaut contre les troupes anglaises positionnées sur le mont Crécy.
L’affrontement est sauvage et sans mercie. Dans la tourmente, le chevalier Juan de la Heredia offre son cheval au roi de France, dont le destrier est tombé sous une flèche. A pied et isolé, le voici entouré d’une armée d’Anglais qui s’acharnent sur lui.
Envahit par la rage, Juan de la Heredia se défait de son armure et se bat comme un diable. Mais il tombe sous l’épée d’un de ses assaillants.
Frappé en plein coeur, le chevalier croit voir alors une licorne le transpercer…
Après avoir revu sa vie défiler sous ses yeux, Juan se relève du champs de bataille… Encore vivant ?

Ce que j’en pense

Quel étonnant album ! “Le chevalier à Licorne” est de ses albums qui va trouver des admirateurs comme des détracteurs.
Pour moi, un ovni graphique, comme j’en ai rarement lu, qui cumule bien des qualités.

Son scénariste, Stéphane Piatzsek, est un touche à tout. Prof de droit, scénariste TV, il a signé auparavant ‘“Neverland” avec Nicolas Sure (Soleil), “Cavales” avec Stéphane Douais (toujours chez Soleil) et la série “Commandant Achab” (chez Casterman).

Cet album est donc très différent de ses précédentes productions. Il brosse un portait médiéval “haut en couleur”, qui mélange récit de guerre, fantastique poétique et réflexion philosophique… étonnant cocktail !
Je parle de “portrait”, car Juan de la Hérédia, son personnage principal, est au centre de l’histoire.
A la fois magnifique et pathétique, ce guerrier de haut vol, véritable champion des champs de bataille, voit sa vie basculer (au sens propre), quand la mort le cueille… Enfin, c’est ce qui l’attend, mais à la place de la fin attendue, le voici poursuivi, pour en pas dire possédé, par une vision. Certain d’avoir été transpercé par une licorne, cette chimère l’obsède sans fin…

De sa déchéance jusqu’à sa “renaissance”, Stéphane Piatzsek nous fait suivre la fuite de personnage taiseux, brutal… mais fragile et perdu… Un magnifique “character”, digne des grands romans épiques !
La limite de l’album (et elle est importante à mes yeux) est le manque de structure du récit, qui finit… en eaux de boudin. C’est simple, je me suis demandé s’il n’y avait pas un erreur et un tome 2 à venir ?
Quel dommage ! Excepté ce problème (de taille), le récit et les personnages sont somptueux !

ChevalierALaLicorneT01_C1C4.inddCHEVALIER LICORNE 02_INT.inddCHEVALIER LICORNE 02_INT.inddCHEVALIER LICORNE 02_INT.inddCHEVALIER LICORNE 02_INT.indd
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

Superbe, c’est aussi naturellement le qualificatif qui vient à l’esprit quant on tombe sur le dessin de Guillemo G. Escaladat. Cet illustrateur espagnol, qui a beaucoup travaillé pour les Etats-Unis signe ici son premier récit francophone avec une maestria incroyable. Je vous le dit, vous n’allez pas vous en remettre !
Son dessin allie expressivité, dynamisme (des corps et des compositions), et une mise en couleur subtile et profonde.
Grandes cases de décors panoramiques, combats au corps à corps et scènes introspectives, ça fait mal !!!!
Avec une approche très organique du dessin, Guillemo G. Escaladat m’a tout simplement bluffé !

bouton_amazon

BD_de_la_semaine_PTI_blue
Cet article fait parti de « La BD de la semaine », hébergé sur « Un Amour de BD » cette semaine.
Vous pouvez aussi retrouver les BDs de la semaine…

Des mots dans les mainschez Yaneck
Asheschez Karine
Le retour à la terrechez Amandine


Bouffonchez Sabine
les nuits de Saturnechez Noukette
Catharsischez Mylène


La guerre des Lulus, T3chez Moka
Bulles et blueschez Luciel
Mettez des mots sur votre colèrechez Maël


Mettez des mots sur votre colèrechez Stephie
Nouvelles graphiques d'Afriquechez Hélène
Elle s'appelait Tomojichez Soukee


Share Button
468 ad

16 Comments

  1. Eh bien, quel enthousiasme ! Je note bien sûr. Voici ma bd incontournable également : BONNEAU Laurent Nouvelles graphiques d’Afrique : http://www.lecturissime.com/2015/09/nouvelles-graphiques-d-afrique-de-laurent-bonneau.html bon mercredi !

    • Merci Hélène. J’intègre ta participation.

  2. Le dessin est splendide mais je n’aime pas trop ce genre d’histoire 😉

    • Je peux comprendre. Moi, j’aime bien les drames.

  3. Je crains de rester au bord du chemin, ça m’a l’air sanglant quand même !

    • Pas sanglant, mais étrange, très !

  4. La couv est fascinante mais ce que tu dis de la fin me freine énormément.

  5. Et bien moi je suis séduite et par les planches et par ce que tu en dis 😉 Voilà ma BD de la semaine : http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/2015/09/23/32662647.html

    • ouf, merci Soukee.
      j’intègre ta participation de ce pas.

  6. J’avais lu les premières pages afin d’en faire une éventuelle chronique pour Zoo, et ça ne m’avait pas parlé. J’étais resté en dehors…

    • Tant pis pour toi

  7. pour le coup, je crois que je vais passer… elle ne correspond pas à ce que j’aime

    • Bon, chacun son truc, hein…

  8. Pas très emballée par cette BD.Désolée.
    Ma participation: http://promenadesetmeditations.blogspot.fr/2015/09/lydie-de-jordi-lafebre-et-zidrou.html

  9. J’aime le dessin, moins ce genre d’intrigue mais why not…

  10. Je reste plutôt dubitative… Graphiquement, je pense que je pourrai accrocher mais ta remarque sur la structure du récit me freine.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense