Pages Navigation Menu

Le site des plus Belles BD

« LES REINES DE SANG – TSEU HI – La dame Dragon T2/2 »

« LES REINES DE SANG – TSEU HI – La dame Dragon T2/2 »

Chronique « LES REINES DE SANG – TSEU HI, LA DAME DRAGON T2/2 »

Scénario de PHILIPPE NIHOUL,
Dessin & couleurs de FABIO MANTOVANI

Genre : HISTORIQUE

Public : Grands Adolescents / Adultes
Paru le 28 avril 2018 aux éditions Delcourt

Share

Ça commence comme ça…

Le jeune mendiant Li Lieng Li s’est allié à Xhingzen, une jeune fille de bonne famille. A force de manigance, le premier est devenu Grand Eunuque, tandis que Xhingzen est devenue la Concubine préférée de l’empereur Xianfeng et lui a donné un fils.
Le pays est divisé, Xianfeng part en guerre et finit par mourir en exil.
1861, en Chine méridionale, les Taiping, une secte d’inspiration christianisme, taille en pièce l’armée impériale. A Shangaï, les conséquences sont terribles et les têtes tombent. Xhingzen relève le prince Gong de ses fonctions et confie une mission au Grand Eunuque, son seul véritable allié dans le palais. Il doit aller négocier avec les occidentaux. En compensation, Li Lieng Li lui demande de lui confier l’éducation de son fils, l’empereur.
Le soir, le duo se retrouve dans la couche impériale. Même si Li Lieng Li n’a plus ses “oeufs”, la jeune femme, experte dans l’art de l’amour, sait comment en profiter…

Ce que j’en pense

Dans la série “Reine de sang”, voici le second et dernier épisode de “Tseu Hi, la dame dragon”. Dans le premier opus, Philippe Nihoul (scénario) et Fabio Mantovani (dessin) nous avaient raconté l’ascension de cette simple jeune fille de bonne famille, dévorée d’ambition dans le palais royal. Arrivée en tant que concubine de 6e rang (autrement dit, rien), avec l’aide de l’eunuque Li Lieng Li, elle devient la concubine préférée de l’empereur et la mère de son enfant. Avec la mort de l’empereur, la voici Impératrice.
Mais dans ce monde de pouvoir, il ne suffit pas de gagner un titre, fut-il à coup de caresses et de complots, il s’agit aussi de la garder, ainsi que la tête sur les épaules. Hors, en 1861, la Chine est en plein bouleversement. Guerre interne avec la révolte Taiping et présence de plus en plus pressante des occidentaux, Tseu Hi doit faire face à de nouveaux défis…

Ce second épisode se concentre donc sur la conservation du pouvoir par Xhingzen, aidée par son allié de toujours Li Lieng Li, le Grand Eunuque. Le duo semble gouverner de paire, au delà des apparences et de leurs intérêts communs, tandis que le contexte historique et politique devient de plus en plus instable.

Une nouvelle fois, j’ai été séduit par la découverte de cet univers chinois complexe et subtil, où manigances, complots, alliances politiques et manoeuvres sexeulles se mélangent. La reconstitution historique et visuelle est extrêmement travaillée. Le contenu est dense et la dramaturgie toujours présente.
Seule ombre au tableau, il y a tellement à raconter que cet album est d’une densité narrative extrême, avec une surabondance des dialogues. C’est précis, mais cela devient un peu étouffant.
Malgré cela, mon impression générale est bonne. Si vous aimez l’Histoire en général, l’Asie et les petites histoires, ce diptyque a tout pour vous plaire. Laissez-vous immerger par les dessins détaillés de Fabio Mantovani qui vous plongeront dans ce monde exotique.

Share Button
468 ad

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense