Pages Navigation Menu

Le Blog Critique des plus Belles BD

The regiment (T1) – L’histoire vraie du SAS

The regiment (T1) – L’histoire vraie du SAS

Chronique « The regiment tome 1 – L’histoire vraie du SAS »

Scénario de Vincent Brugeas, dessin de Thomas Legrain,

Public conseillé : Adultes / adolescents,

Style : Guerre,
Paru aux éditions « Le Lombard », le 11 octobre, 14.45 euros,
Share

L’Histoire

Juin 1941. L’officier anglais David Stirling, Grand échalas écossais indiscipliné, vient d’obtenir tout ce qu’il désire : un grade de capitaine et soixante hommes et six officiers. Il vient recruter dans la cellule de la Royal military Police où il est enfermé le lieutenant Blair Myne, surnommé “Paddy”. Véritable force de la nature, cet irlandais bon teint, est un champion de boxe provocateur. Mais David trouve les mots. Il l’engage pour rejoindre le S.A.S., une unité commando qui agira derrière les lignes ennemis, en toute indépendance !
Novembre 1941, la brigade s’entraîne dur dans le désert africain, sous le soleil étouffant, comme sous la pluie diluvienne. Orientation, résistance, rien ne leur est épargné. Ils rejoignent l’Australien Jock Lewes et Gus Hollman du L.R.D.G.
Août 1941, camp de Kabrit. Le groupe s’impatiente ! Tandis Que Paddy “s’amuse” à corriger certains membres, Jock met au point une bombe hyper performante qui peut faire sauter les avions de chasse ennemis.

Ce que j’en pense

Vincent Brugeas (“Le Roy des ribauds”, “Block 109” chez Akileos) et Thomas Legrain nous invitent à découvrir leur nouvelle série de guerre, sobrement intitulée ”The regiment”, éditée chez Le Lombard. Au menu, la création des S.A.S., une unité d’élite de l’armée anglaise, spécialisée dans les travaux d’infiltration et de commando qui agit derrière les lignes ennemies.
Vincent Brugeas s’attèle donc à nous conter l’histoire de cette unité, pas à pas. Tout commence par une histoire de confiance et d’amitié entre 3 “durs à cuire”. Blair Myne “Paddy”, Jock Lewes, 2 officiers particulièrement rebels sont engagés par le capitaine David Stirling pour créer et prouver l’efficacité de ce système qui sort du cadre officiel. Entraînement dans le désert et première mission, on assiste au plus prêt du groupe à leurs étapes et difficultés.
La bonne idée de Vincent Brugeas est de nous faire vivre cette histoire (bien virile !) de l’intérieur, raconté par Jock Lewes. Cela rend ce récit (qui aurait pu être superficiel et ”propagandiste”) simplement humain et donc passionnant…

CouverturePage 5Page 6Page 8Page 9Page 10
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

Au dessin, Thomas Legrain (« Sisco », « Bagdad Inc »…) met son travail au service du récit. Comme il s’agit presque d’une biographie, son trait se fait très réaliste et détaillé, n’omettant aucun détails et se nourissant d’une riche documentation (voire les appendices en fin d’album). Mais c’est surtout dans la mise en scène dans le désert que son dessin m’intéresse. Les cases panoramiques (façon Cinémascope s’enchaînent et nous projetent dans un film de guerre sur grand écran.
Alors, envie de vous faire un bon film de guerre ?, “The regiment” est là pour vous servir. Embarquez, guys !

Share Button
468 ad

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense