Pages Navigation Menu

Le Blog Critique des plus Belles BD

Valérian vu par… Lupano et Lauffray (T2) Shingouzlouz.inc

Valérian vu par… Lupano et Lauffray (T2) Shingouzlouz.inc

Chronique « Valérian vu par… Lupano et Lauffray (Tome 2) Shingouzlouz.inc »

Scénario de Wilfrid Lupano, dessin de Mathieu Lauffray,

Public conseillé : Tout public (à partir de 12 ans),

Style : Aventure / S.F.,
Paru aux éditions Dargaud, le 22 septembre 2017, 13.99 euros,
Share

L’Histoire

Nos 2 célèbres agents spatio-temporels sont en mission. Ils arrivent sur une planète paradisiaque pour arrêter “Mr Pi Zone”, un Android de Classe 1 (qui change de tête). Le droid est coupable d’héberger dans deux serveurs ultra-performants (logés dans sa tête) des paradis fiscaux illégaux pour des millions de sociétés écrans.
Au bout d’une jeté, il pêche tranquillement à la ligne… un “Thon-Quantique”… l’animal le plus cher de l’univers.
Pendant qu’ils discutent, Pi-Zone scanne l’identité des agents spatiaux et leur propose un deal. Il vient de vendre sa prise à un groupe de malfrats richissimes. Si Valérian et Laureline livrent le poiscail, ils récupéreront 2000 années de salaires. De quoi voir venir pour la retraite…
Tandis que Valérian hésite, les Shingouz, affolés, apparaissent soudainement. Ils sont poursuivi par Monsieur Albert, à bord d’une 4L trafiquée, prêt à leur faire la peau !

Ce que j’en pense

Voilà une nouvelle qu’elle est bonne. La série culte de mon adolescence, “Valérian et Laureline” redémarre avec de nouvelles têtes. Un peu à la façon de “XIII” et la série de Spin-Off “XIII Mystery”, les auteurs d’origine, Jean-Pierre Christin et Mézières, ont confié les clefs du camion à de nouveaux duos d’auteurs. Et c’est Wilfrid Lupano (“Sept nains”, “Les vieux fourneaux”, “L’Homme qui n’aimait pas les armes à feu” Ou encore “L’Assassin qu’elle merrite”) et Mathieu Lauffray (“Long John Silver”, “Prophet”) qui s’y collent. Quand je vous disais que la nouvelle était savoureuse !

Même si j’ai commencé ma lecture avec un à-priori positif (j’adore le travail de ces 2 auteurs qui n’avaient jamais collaborés avant), j’ai été comblé. L’exercice était pourtant périlleux, car il eut été facile de réaliser un album-hommage assez mou, ou plus simplement, un fourre-tout qui récupérait toutes les bonnes idées présentes au long de la série.
En bons conteurs, Lupano et lauffray nous livrent bien une Nouvelle Aventure de “Valérian et Laureline”, qui utilise les codes de l’univers, sans le singer, ni l’appauvrir. En personnages récurrents, ils utilisent les éternels Shingouz, qui sont à l’origine d’une monstrueuse bévue, niveau intergalactique… À force d’arrangements commerciaux et d’idiotie, ils ont acquis notre bonne vieille planète Terre…. puis l’ont perdue au jeux…
Avec ces nouveaux jouets, Wilfrid ne s’arrête pas là. Faisant feu de tout bois, il trimballe nos agents entre différents confits, tous plus délirants les uns que les autres. Ca se bouscule et ça s’enchaîne dans tous les sens pour nos deux super agents !

Pour la cohérence avec la série-mère, le contrat est rempli. L’humour débridé et la poésie sont bien présents. La psychologie des personnages (Laureline, frondeuse et écolo ; Valérian, hésitant et un peu dépassé par les événements) sont respectés à la lettre.

La plus grosse différence vient évidemment du dessin de Mathieu Lauffray, qui n’a pas dessiné ”à la façon de Mézières”. Son style, moderne, dynamique et réaliste est ultra efficace, dans cet univers “sous contrôle”. Dès qu’il s’attaque à des éléments (Les Shingouz, le vaisseau…), il n’y a aucun doute. C’est sur les visages de nos deux héros que le “gap” est le plus sensible. Mais qu’importe, une fois, qu’on en a fait son deuil, l’histoire nous embarque !
Dépassant les références graphiques originelles, Mathieu nous offre un design (technologique et surtout organique) magnifique. Les “baleines de l’espace”, les Aliens de forme patatoïdes, les androïdes et les scènes spatiales, c’est superbe ! Certes, il n’y a pas autant de variété que Mézières pouvaient en offrir dans les années 80 au meilleur de sa forme, mais l’hommage et l’effort graphique sont bien là !

Pour résumer, vous aimeriez retrouver la fougue et le délire de l’univers de “Valérian et Laureline” ? Ca tombe bien, Mathieu Lauffray et Wilfrid Lupano ont décidé de s’amuser avec cet univers, en apportant chacun leur pâte et leurs visions. Alors, vous embarquez quand ?

Share Button
468 ad

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense