Pages Navigation Menu

Le Blog Critique des plus Belles BD

Streamliner (T2/2) – All-in day

Streamliner (T2/2) – All-in day

Chronique « Streamliner, tome 2 – All-in Day »

Scénario et dessin de ‘Fane, couleurs de Jul Mae Kristoffer,

Public conseillé : Adultes / Adolescents,

Style : Aventure « mécanique »,
Edité chez « Rue de Sèvres », le 13 septembre 2017, 158 pages, 22.50 euros
Share

L’histoire

5:15 du matin. Les premiers spectateurs se réveillent pour regarder en direct le départ de la “Runaway Rebel Race”, la plus sauvage et dangereuse course motorisée ! Le parcours est très simple. Une longue ligne droite de 10 km (baptisée Lisa Dora) qui se finit par un canyon très serré, puis retour à la case départ.
Le vieux Major Repert Richmont, invité spécial en tant que commentateur, accroche son avion au ballon dirigeable, qui suivra la course des airs. En bas, Nicky, inquiet pour la belle Cristal, lui donne quelques conseils…
Les portraits des principaux challengers défilent sur les téléviseurs. Le brutal “Nikky the head”, “Calamity”, l’extravagante Rock Star, L’implacable “Billy Joe”, chef ténébreux des “Red Noses”, la sulfureuse “Sue”, à la tête des “Black Panties” et la jeune Cristal O’Neil qui conduit la mythique ‘“Black Widow” de son père…
4, 3, 2, 1…. Ils sont partis !!!!

Ce que j’en pense

Vous avez aimé le premier tome de “Streamliner”, l’hommage de ‘Fane aux grosses mécaniques vrombissantes, aux bad boys, bitches et à la liberté ? Vous allez adorer ce deuxième et dernier épisode !
Après une brève exposition et le rappel du casting, ‘Fane lance sa course ultime, entre “Duel”, “Mad Max” et “Fast & Furious” !
Si j’ai choisi ces références cinématographiques, ce n’est pas par hasard ! Le découpage dynamique, très cut, me fait penser à ces références populaires. Pourtant, l’adaptation en BD d’un “Speed Movie” n’a rien d’évident. ‘Fane s’en sort avec les honneurs. Sous son crayon nerveux, il nous fait ressentir le vrombissement des moteurs, les giclées du gravillon, le crachat de l’huile et les pétarades et explosions de tout genre…. C’est simple, on se croirait au milieu de cet enfer mécanique.

Mais pour que la course est un intérêt, il faut de l’humain. Fane’ a passé pas mal de temps à décrire ses titans et leurs rapports dans le premier épisode. Il les lance dans ce délire, tous plus fous les uns que les autres. Tandis que la partie se joue, les vrais enjeux se dévoilent… Tueurs patentés ou simples sauvages tenteront le tout pour le tout ! Ce n’est plus une course, mais une fuite en avant, avec un but unique : gagner pour rester vivant…

Ce second tome m’a bien secoué les neurones. Nerveux, presque brouillon, le dessin de ‘Fane, son sens de la composition et du tempo m’a fait passer un moment jubilatoire et défoulatoire. Alors, si vous aussi, vous ne voulez pas vous prendre la tête, un petite Run s’impose !


Share Button
468 ad

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense