Pages Navigation Menu

Le Blog Critique des plus Belles BD

Harmony (T3) – Ago

Harmony (T3) – Ago

Chronique « Harmony – Tome 3 – Ago »

Scénario et dessin de Mathieu Reynes,

Public conseillé : Adultes / adolescents,

Style : Aventure fantastique,
Paru aux éditions Dupuis, le 1er septembre 2017, 12 euros,
Share

L’Histoire

Harmony vient d’échapper à ses poursuivants, grâce à ses étonnants pouvoirs de télékinésie. Après la crise, le professeur William Torres l’embarque dans sa voiture, en lui expliquant comment il a retrouvé.
Rapidement, la voiture est prise en chasse et immobilisée. Les paramilitaires du centre de recherche sont là pour récupérer la jeune fille, mais les armes lourdes ne servent à rien. Harmony fait en sorte que les armes se retournent contre leurs propriétaires…
Malgré l’avantage, la jeune fille se rend pour aider Eden et Payne, les deux enfants restés au centre. Elle négocie aussi l’assurance que Williams ne sera plus inquiété…

Ce que j’en pense

Mathieu Reynes nous revient avec sa série de super-héros. Après un premier tome d’exposition et un second épisode “explicatif” en flash-Back, ce troisième tome (la fin d’un cycle) est l’occasion de “lâcher les fauves”.
Le conflit est posé (Harmony et les enfants versus le centre et ses dirigeants sans complexe). C’est le moment de l’affrontement pour savoir qui prendra le contrôle sur qui ? Entre les terrifiants pouvoirs de la jeune fille et les moyens militaires, allez savoir qui aura l’ascendant ?
Mathieu profite donc de ce 3e épisode pour nous embarquer dans une action à fond la caisse. Rebondissements, combats titanesques et nouveaux personnages qui débarquent en plein combat, il a décidé de nous tenir en haleine. C’est pari gagné avec ce tome qui fait avancer l’intrigue, tout en nous abreuvant de scènes d’actions.
De plus, on commence (enfin) à comprendre les connexions entre les enfants et les étranges personnages millénaires, qui apparaissent fugitivement à chaque tome…

Au dessin, Mathieu Reynes est totalement maître du sujet. Le découpage assez classique se permet des variations. Splash-pages et mise-en-page éclatées s’invitent dans les moments clefs.
Le dessin semi-réaliste (caricatural) est parfaitement adapté à son récit de “super-héros la française”. Enfin, les couleurs saturés accentuent le dynamise et l’ambiance “Comics”.
Pour moi, la série prend son envol dans ce 3e épisode.

Share Button
468 ad

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense