Pages Navigation Menu

Le Blog Critique des plus Belles BD

Chevalier Brayard

Chevalier Brayard

Chronique « Chevalier Brayard »

Scénario de Zidrou, dessin de Francis Porcel,

Public conseillé : Adultes,

Style : Geste médiévale,
Paru aux éditions « Dargaud », le 1er septembre 2017, 14.99 euros,
Share

L’Histoire

Le preux Chevalier Brayard rentre de terre sainte, (la 8e ou 9e croisade, qu’importe…), accompagné par un moinillon. Sur la route, il est “attaqué” par une jeune maure (13 ans tout mouillé) qui en veut à sa bourse. Neutralisé en un rien de temps, Brayard lui laisse la vie sauve, car la drôlesse affirme être la fille chérie d’un prince arabe qui serait prêt à payer une fortune contre son retour en “parfait état”. Après avoir attachée la jeune fille au bout d’une lance pour attirer les mouches, le trio repart… et se fait arrêter par une bande d’hommes d’armes. Brayard refuse de leur céder son butin et les affronte. Un à un, tous ses assaillants tombent sous son épée, sauf le chevalier qui les commandaient. Etonné, ce dernier reconnaît en Braillard son frère d’arme…

Ce que j’en pense

Revoici Zidrou et Francis Porcel, le duo gagnant de l’étonnant “Bouffon”, pour une nouvelle “aventure médiévale”. Cette fois-ci, Benoit (Zidrou) ne détourne pas un conte célèbre, mais nous offre sa version personnelle d’une grande “Geste médiévale ». Vous savez, l’histoire épique et édifiante d’un preux chevalier qui défait ses ennemis, grâce à son courage, sa sagacité et son obéissance aux loies divines… Mais voilà, Zidrou n’est pas Chrétien de Troye et sa geste ressemble plus à un Conte réaliste, cru et cruel, qu’à un beau et pieux mensonge…

Au centre de l’histoire, il place un trio de personnages haut en couleurs. Brayard est un chevalier costaud, paillard et rude guerrier, un gaillard, quoi ! Pour l’accompagner, un moinillon de rien du tout, aussi couard que menteur, le suit comme son ombre. Il ne manque plus au tableau qu’une fillette maure, qui se dit fille de roi…
Brayard arrive donc chez lui après 7 longues années de croisade… et désespère… Entre sa femme qui s’est consolée avec son frère et ses enfants débiles, il prend conscience que sa vie, c’est la route ! Alors, quand Hadiyatallah, la fillette, lui donne l’occasion de repartir, il saisit sa chance !

Une fois de plus, le duo Zidrou/Porcel marche du feu de dieu. Parfaitement à l’aise dans ce moyen-âge réaliste et cru, ils nous embarquent dans un “conte pour adultes”, ou tous les personnages semblent bien sombres. Surtout le “blanc chevalier”, qui ne rêve que d’aventures, de fendre les cranes des vilains et de “forcer” les filles…

Mais tout n’est pas si simple chez Zidrou. La route transforme et apprend au voyageur. A force de dangers et de moments partagés, peut-être que le moine se révélera moins couard, le chevalier plus empatique et la fillette moins princesse…

Pour Faire bonne mesure, il y a le verbe haut de Zidrou ! Braillard compose au fur et à mesure une chansonnette, en rime, paillarde et comique à la fois. Le moine, qui n’est pas en reste, invente des saints pour chaque occasion. Le duo comique, malgré l’ambiance sombre et dramatique, désamorce les moments les plus sombres du récit, pour une aventure aux saveurs grivoises, héroïques (et oui, il est vraiment fort, Braillard) et comique à la fois.

Au dessin, Francis Porcel accompagne le récit de Zidrou avec maestria. Scènes de rues du Moyen-âge détaillées, combats épiques ou moment calmes et contemplatifs, son trait s’épure pour révéler l’essentiel. Son dessin me semble plus expressif et lisible que jamais. Les couleurs sobres complètent les ambiances médiévales et sales à merveille.
Alors, messieurs, à quand votre prochain conte ?

Chevalier Brayard – tome 0 – Chevalier Brayard – One-shot

Share Button
468 ad

5 Comments

  1. Vu le duo… forcément, ça fait envie !

  2. pas attirée plus que ça pour ma part… faudrait que j’y jette un oeil 😀

  3. Noukette et Jérôme étaient unanimes, je vois que tu es beaucoup plus enthousiaste

    • Chacun son truc.

  4. Comme Lasardine je suis partagée vus les avis de Noukette et Jerome…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense