Pages Navigation Menu

Le Blog Critique des plus Belles BD

On Mars (T1) – Un monde nouveau

On Mars (T1) – Un monde nouveau

Chronique « On Mars » – tome 1 – Un monde nouveau

Scénario de Sylvain Runberg, dessin et couleurs de Grün,

Public conseillé : Adultes / grands adolescents (à partir de 16 ans),

Style : S.F.
Paru aux éditions Daniel Maghen, le 31 aout 2017, 80 pages, 16 euros,
Share

L’Histoire

2132, la colonisation de Mars est une réalité. Avec des milliers d’autres détenus, Jasmine Stanford a gagné un aller simple pour le bagne sur Mars. Au bloc opératoire de l’immense vaisseaux de transport, elle sort d’une opération bénigne : l’implantation d’un respirateur, pour supporter l’atmosphère raréfié, en attendant que la Planète rouge soit suffisamment terraformée.
À peine débarquée, elle rejoint son unité où elle fait la connaissance de ces nouveaux “compagnons”, mais son arrivée, qui fait suite à la mort de Sonia, n’est pas appréciée par tout le monde…
Après quelques heures de repos, le travail commence. Éreintant, quasiment sans interruptions, la journée se poursuit sous la surveillance de robots lourdement armés… Jasmine découvre aussi que certains ouvriers préfèrent se donner la mort, plutôt que de continuer dans ses conditions, sans que cela n’émeuve personne…

Ce qu’on en pense

par Nathalie
Je dois avouer que pour la BD de science-fiction, je suis plutôt difficile ! J’ai lu plusieurs titres de Sylvain Runberg, dont “Orbital” et “Warship Jolly Roger”. La première série, je l’ai aimée pour ses personnages délirants venant d’autres planètes, l’humour et ses deux héros attachants par leur différence. La deuxième, c’est pour le côté “explosif” du scénario. Rien qu’à regarder les couvertures, j’ai su que je n’allais pas m’ennuyer. Pour “One Mars”, mon premier regard s’est porté sur le dessin de Grün. J’avais adoré sa série scénarisée par Corbeyran, «Metronom», en cinq tomes. Si le scénario tient bien la route, j’avoue que je suis tombée sous le charme du dessin. Il a entièrement réalisé ses planches à la main, au format demi-raisin (50×32.5). L’encrage, à l’encre de chine et au pinceau et les couleurs à l’aquarelle, aux encres de couleurs et un peu de gouache. Le résultat est somptueux !

On se retrouve face à un récit d’anticipation. Nous sommes en l’an 2132. Comment faire pour que les humains survivent, alors que la terre est surpeuplée ? Allons donc coloniser la planète Mars ! On nous en parle depuis longtemps… Sylvain Runberg l’a fait et a trouvé la solution ! Envoyer sur Mars chaque condamné, qui doit purger plus de cinq de prison, aux travaux forcés. Cela permettra de rendre la planète viable pour le reste de l’humanité…

J’ai trouvé son choix d’y envoyer Jasmine Stenford… Elle était flic avant sa condamnation, elle va mettre la pagaille. Non pas qu’elle soit pas sympa, elle est une ancienne flic quoi !….De plus, le fait que ce soit une héroïne féminine ne gâche rien à l’histoire. Une chose est sûre, cette trilogie promet ! Les éditions Daniel Maghen sortent très peu d’ouvrages par année, mais ce qu’ils éditent en vaut la peine.

par Jacques
Voici la nouvelle série de Grün, dessinateur de la série “Métronom” et de Sylvain Runberg, scénariste que j’apprécie beaucoup dans les polars politiques et les productions fantastiques (“Orbital”, “Le Règne”, “Warship Jolly Roger”, “Reconquête”…).

Avec ”On Mars”, les deux auteurs nous offrent un pur récit de Science-fiction. Sylvain nous entraîne sur Mars pour assister à sa colonisation. Lentement, il pose une ambiance déshumanisée, où la vie humaine semble avoir perdue toute valeur. Jasmine Stanford, ex-flic qui a écopée d’une lourde peine, nous sert de guide. La petite “bleue” est attribuée au service de construction des canaux, un travail dur et exigeant à haut risque. En fait, comme les milliers d’autres condamnés, elle sert d’esclave pour la pré-colonisation de la planète. Ici, la mortalité est importante et les accidents fréquents sous la « surveillance » des “référents” et des robots-drones qui tirent sans chercher à discuter. Enfin, les risques sont aussi présents en interne, dans cet univers carcéral

Sylvain Runberg profite du genre S.F. (les beaux paysages, les technologies futuristes), pour l’enrichir avec quelques-un des thèmes qu’il affectionne. La S.F. se teinte de “Prison Break”, de politique-fiction, de réflexions sur la valeur de la vie humaine, le pouvoirs et ses abus…

Au dessin, Grün est à la fête. Il créé un univers graphique réaliste, cohérent et complexe. Le Design technologique est de haut vol (habits, véhicules, habitat, robots aux allures de pieuvres mécaniques sortis de “Matrix”), autant que les décors martiens, d’une grande profondeur de champs. Son dessin est magnifié par une aquarelle particulièrement poussée, qui baigne l’album d’ocres et de gris colorés. Dans cette débauche de superbes planches, le découpage et la narration (fluide) restent assez classiques. Alors, envie de faire un petit tour sur Mars ? Prenez vos tickets auprès de messieurs Runberg et Grün !


ON MARS1_C1-MONTAGE ONMARS.inddMONTAGE ONMARS.inddMONTAGE ONMARS.indd
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

bouton_amazon

On Mars – tome 1 Un monde nouveau (1)

Share Button
468 ad

One Comment

  1. J’ai toujours un peu de mal avec les récits futuristes…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense