Pages Navigation Menu

Le Blog Critique des plus Belles BD

Amorostasia (T2) Pour toujours…

Amorostasia (T2) Pour toujours…

Chronique « Amorostasia (T2) »

Scénario et dessin de Cyril Bonin,

Adultes / Adolescents

Comédie dramatique et fantastique
Paru chez Futuropolis, le 12 février 2015, 128 pages couleurs, 19.00 euros
Share

L’histoire

Trois ans ont passé depuis qu’Olga et Kiran se sont figés, victimes de l’Amorostasie…
Dans la prison de Fresne, quartier des détenus “amorostasié”, une équipe médicale vient récupérer Kiran, toujours statufié, pour le confier au professeur Brochant et son équipe. A défaut d’avoir gagné de vitesse le dépôt de brevet de l’Amoramax, il veut être celui qui trouvera la solution ultime à la maladie. Mais voilà, les animaux ne sont pas touchés par la maladie. Il lui faut donc tester ses nouveaux protocoles sur des humains…
Dès que le produit est administré à Kiran, ce dernier réagit violemment et tombe dans le coma. Au même moment, dans son appartement parisien, Olga sort de la stasie…

bouton_amazon

Ce que j’en pense

Cyril Bonin revient avec la suite (inattendue !!!) de sa comédie fantastique douce-amère “Amorostasia”.
Sous-titrée “Pour toujours…”, ce second épisode s’impose sur un ton léger, à la manière d’une comédie dramatique, en nous interrogeant (l’air de rien), sur la solidité de nos sentiments…

La simplicité du récit est soutenue par une écriture au ton ironique constant. Balançant entre comique de situation et drame, j’ai été touché par la crédibilité des personnages (Olga la recherche de son prince charmant, la galerie de petites gens qui l’entoure) et des dialogues, qui donnent toute la saveur à cette “Anticipation”.

couve_amorastasia-t2_telAMOROSTASIA-T2_p3-23_bd-1AMOROSTASIA-T2_p3-23_bd-10AMOROSTASIA-T2_p3-23_bd-11AMOROSTASIA-T2_p3-23_bd-12AMOROSTASIA-T2_p3-23_bd-18
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

Ancré dans le réel, cet album moderne et décapant est décidément plein de vies et d’émotions.
Maladie, chimie des sentiments ou destinée de l’espèce humaine ? L’Amorostasie, c’est tout ça à la fois. D’ailleurs, que vivent les patients affectés par la maladie ?

Si dans le premier tome, les options fantastiques et scientifiques s’affrontaient, ce second épisode a visiblement choisi son parti : le fantastique, l’inexplicable, la poésie… La science a décidément reculé devant les sentiments et les tentatives malheureuses d’explication.

Coté dessin, sobrement, Cyril Bonin travaille comme un artisan inspiré, sur sa partition visuelle. Cadrages sobres et caméra à hauteur d’oeil nous embarquent dans un documentaire-vérité tout en retenue. Les camaïeux de gris, en complément du crayonné léger de Cyril, jouent sur les contrastes, et dégagent une sensation ouatée et chaleureuse à la fois. Du bel oeuvre !

bouton_amazon

BD_de_la_semaine_PTI_blue.
Cet article fait parti de « La BD de la semaine ».

Share Button
468 ad

10 Comments

  1. Je ne te lis pas, j’ai justement l’album sous la main à lire. Je préfère rester vierge avant de faire ma chronique. Mais je sais quels articles lier, maintenant ^^

    • Merci. Reviens me dire ce que tu en penses, sans oublier l’interview  »
      « éclairante ».

  2. J’ai tellement aimé la fin du premier que je reste sceptique sur cette suite… Mais je la lirai…

    • Moi, je n’ai pas été déçu en tout les cas. Tu viendras me dire ce que tu en as pensé ?

  3. Je t’ai lu en diagonal car c’est une suite que j’ai l’intention de découvrir !

    • Oui, Cristie. C’est bien aussi de rester vierge avant la lecture

  4. Nos avis divergent mais c’est tant mieux, il n’y a rien de pire que le consensus 😉
    J’ai trouvé cet album bien plus politique que poétique et c’est ce qui m’a le plus gêné je crois.

    • On a vraiment une vision complétement différente. C’est drôle.

  5. Je note, je note. Je vais commencer par le 1. Je ne suis pas portée sur ce genre de thématique mais tu me donnes envie de découvrir.

    • Salut Sabine,
      reviens me dire ce que tu en penses.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense