Pages Navigation Menu

Le Blog Critique des plus Belles BD

Les 3 fruits (récit complet)

Les 3 fruits (récit complet)

Chronique « Les 3 fruits »

Violent, organique et flamboyant, Zidrou et Oriol s’attaquent au conte

Scénario de Zidrou, dessin de Oriol,

Public conseillé : Adultes / Grands adolescents ; Style : Conte
Paru chez Dargaud, le 23 janvier 2014, 80 pages couleurs, 16.45 euros

bouton_amazon

L’histoire

Après 40 ans d’un règne prospère, un roi se lamente. Epoux de la plus belle femme du royaume, père de quatre beaux enfants, le roi voit déjà la vie lui échapper et s’effraye de la mort. Prenant conseil auprès de son fou, il fait venir à lui les trois plus grands savants du royaume. Mais comme aucun d’entre eux ne peut lui dire comment échapper à la mort, le roi se débarrasse d’eux.
C’est alors qu’un mage mystérieux se présente à lui. Se vantant de connaître la réponse à la question qui hante le souverain, il demande à ce dernier la main de sa fille en échange de l’éternité. Sitôt le pacte signé, le mage lui donne la solution. Il doit manger la chair de son plus brave fils… Afin de tester leur bravoure, le roi envoie ses enfants dans les plus terribles épreuves….

Ce que j’en pense

Un an et demi après le formidable album « La peau de l’Ours”, le duo Zidrou-Oriol se reforme pour nous offrir un nouvel album aussi spectaculaire qu’ inattendu. Loin de l’atmosphère de la mafia Italienne, les auteurs nous immergent dans un terrible et puissant comte pour adulte.
Dans un style qu’il n avait pas encore abordé, Zidrou ( l’auteur de « La peau de l’ours« , « La Mondaine« , « Merci« , « Tourne-disque« …) se sert des archétypes du compte pour construire un beaux voyage initiatique. Le roi, son personnage principal, suit les traces de Faust, en signant un pacte avec un mage maléfique, le diable en personne… Mais plus que l’argent, l’amour ou le pouvoir (il a déjà tout ça) c’est l’éternité que le monarque convoite. Symboles freudiens et religieux (la mort de l’enfant, le père tout puissant, la femme source de vie) sont utilisés par Zidrou avec une remarquable force évocatrice. Soyons clair, dans “Les 3 fruits”, il n y a pas d’intrigues a tiroir et de personnages complexes, mais un récit violent, limpide et organique qui parle autant a nos sens qu’à notre âme.
Si le roi tout puissant (jusqu’à l’ignominie), occupe la place centrale dans le récit, Zidrou n’oublie pas de travailler chacun des fils. En choisissant eux-même leur “graal”, ils se confrontent à leurs limites, leurs faiblesses et leurs forces insoupçonnées…
Les seules personnages qui s’en sortent sans compromission sont … féminins bien entendu. Que ce soit la mère aimante la soeur belle et plein d’empathie, Zidrou leur confient une place qui fait raisonner ma propre sensibilité. Capables d’un amour sans faille, jamais égoïstes, consolatrices, aimantes, les femmes de Zidrou imposent par la non-violence et l’amour des portraits discrets, mais plus forts que les hommes occupés à courir après le pouvoir et la gloire.

Le dessin

Dans “La peau de l’Ours”, j’avais été étonné par le dessin d’Oriol. Malgré son aspect très moderne, qui n’est pas ma tasse de thé habituelle, j’avais été agréablement surpris (et charmé) par l’adéquation entre récit et dessin.
Dans “Les 3 fruits”, la magie opère à nouveau. Le trait charbonneux, nerveux et saturé de couleurs vives, trouve dans cette histoire une résonance très particulière.
Fantastique, organique, expressionniste, Oriol nous offre un dessin grandiose, qui trouve son équilibre dans une mise-en-couleur somptueuse et des compositions aussi simples que dynamiques.
Souvent dénuées de décors, ses grandes cases sont d’une force graphique impressionnante. Nerveux et très moderne, son trait puise dans les tableaux classiques de Brugels ou de Rubens. Par grandes touches colorées, Oriol pose des cases qui ont marqué ma rétine et mon esprit.

Les3fruits_CouvertureLes3fruits_Page03Les3fruits_Page07Les3fruits_Page09Les3fruits_Page10Les3fruits_Page12
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

BD_de_la_semaine_PTI_blue.
C’est « La BD de la semaine », sur « Un Amour de BD » cette semaine. Mais « La BD de la semaine » c’est aussi chez…

Tomoji-Couv_170Noukette
la-rc3a9volution-pilote-1968-1972Yaneck
Ordures 2Stephie

ile-aux-femmes-zanzim-glenatHervé
RoudoudouBlues_09082007_100449Sophie
la-ronde-des-post-it141667315534_artMael

Petite-Voleuse-2015Marion
monaMarguerite
Carnets_cerise_T3_CouvSandrine

101795009Soukee
9782756062105_1_75Hélène
Mauvais-genreKarine

Share Button
468 ad

15 Comments

  1. Très étonnant cet album. Mais il pourrait bien me plaire. Seul reproche que je ferait, sans doute, le culte de la femme par rapport à l’homme. Mais ce serait mon côté égalitariste qui s’exprimerait alors. En tous cas, le dessin d’Oriol est vraiment surprenant, ça donne vraiment envie de lire l’album.

    • Et comment donc ! A lire !

  2. Hello. Entre Zidrou et Oriol, il ne m’en faut pas plus pour me tenter. Je note donc cette belle référence.
    En ce qui me concerne j’ai opté pour Au pays des lignes de Victor Hussenot, une superbe bd sans texte nominée à Angoulême.
    Voici le lien vers mon article : http://boumabib.fr/2015/01/28/au-pays-lignes-victor-hussenot/
    Bonne journée

  3. Moi aussi je pourrais être séduite par cet album… Voici ma BD de la semaine : http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/2015/01/28/31409066.html
    Bon mercredi

    • Merci Soukee,
      J’intègre ta chronique.

    • Soft, mais bon !

  4. Tu en parles très bien, je note 🙂

    • Ca vaut le coup d’oeil, franchement.

  5. Il m’attend… mais ça tu t’en doutes ! 😉

    • ça me parait évident.

  6. Même si j’aime le travail de Zidrou, je ne suis pas plus emballée que ça pour le moment.

    • Ppurquoi ? Le thème ? Le dessin ?

  7. c’était noté, maintenant c’est souligné! 🙂

    • Ah, Ah ! AU moins ça !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense