Pages Navigation Menu

Le Blog Critique des plus Belles BD

XIII Mystery (T7) Betty Barnowsky

XIII Mystery (T7) Betty Barnowsky

Chronique « XIII Mystery (Betty Barnowsky) » : de l’émotion et de l’action…

Scénario de Callède, Dessin de Sylvain Vallée, couleurs de Bérengère Marquebreucq

Public conseillé : adultes, adolescents

Style : Thriller

Paru chez Dargaud, le 13 juin 2014
Share

Le concept XIII Mystery

Spin-off de la série XIII, Mystery est articulée autour de quatre règles simples :
1) Chaque album est une histoire complète.
2) Scénariste et dessinateur n’ont jamais travaillé ensemble auparavant.
3) Les albums développent un personnage secondaire.
4) Ils apportent un éclairage inédit sur la série XIII.

L’histoire

Betty Barnowsky est reçue à la maison blanche pour recevoir la « Medal of Honor », une haute distinction décernée pour « services rendus à la nation ». Entre une coupe de champagne et les éloges du président, elle se fait happer par le général Carrington. Promue au rang de Sergent-chef, Carrington vient lui annoncer qu’il bloque sa longue permission et lui demande de s’engager avec lui dans une nouvelle mission à San Miguel. Les « Spads » se sont rebellés et Carrington se rend sur place pour reprendre en main le commando qu’il a créé.
Avant le départ, Betty prend un peu de repos dans le mess des officiers en rêvant au marquis de Préseau… Mais Betty se sent mal. Un tour à l’hôpital militaire lui apprend qu’elle est enceinte. Sa nuit avec « XIII » ne lui a pas laissé que des souvenirs…

commandezbouton_amazonbouton_bdcomics.izneo.com

Ce que j’en pense

Pour ce 7e album de « XIII Mystery », Joël Callède (l’auteur de « Comptine d’Halloween » avec Denys; « L’Appel des origines » avec Gaël Séjourné; « Enchaînés » avec Gihef) a choisi de s’intéresser à un personnage ordinaire : Betty Barnowsky, apparue dans « Rouge total », le 5e épisode de la série mère.
C’est le côté féminin, sensible et fragile, (un de ses thèmes favoris) très éloigné des concepts de base de « XIII » qu’il a choisi de travailler.
Dans une longue exposition, Callède développe l’intimité de son anti-héroïne. C’est un personnage loin des clichés, un peu paumée, qui se débat entre le souk de sa vie privée et ses envies de reconnaissance au sein de l’armée.
Puis, au tiers de l’album, le scénario bascule. Avec l’arrivée des Spads, le conte de fée tourne au cauchemars. Ambiances tendues, dangers permanents et scènes d’action à haute tension sont au rendez-vous pour les amateurs de la série… Callède surfe entre l’action (imposée par la série) et les sentiments de Betty. Travail d’équilibriste, que Joël remplit avec succès à mon goût.

XIIIMystery-betty-couvXIIIMystery-betty-page3XIIIMystery-betty-page4XIIIMystery-betty-page5XIIIMystery-betty-page6XIIIMystery-betty-page7
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

Le dessin

Pour les besoins de cet épisode, Callède et Vallée, deux amis de longue date qui avaient monté leurs premiers projets BDs (refusés), se sont retrouvés pour un premier travail commun « officiel ».
Sylvain Vallée, le dessinateur apprécié de la série « Gil Saint-André » (avec Jean-Charles Krahen) et auréolé de prix sur « Il était une fois en France » (avec Fabien Nury) a repris ses crayons dans un style plus réaliste que cette dernière série.
Son trait souple et moderne est d’une efficacité redoutable, aussi bien dans la représentation des scènes que dans la fluidité de la lecture.
Très cohérent avec l’aspect psychologique du scénario de Joël Callède, il met en image des personnages expressifs qui vivent leurs émotions.
Dans les scènes d’actions, Vallée s’en donne à coeur joie ! Cadrage dynamique et mise-en-scène impeccable, son sens du découpage fait merveille.
Enfin, petit focus sur la mise-en-couleur, assurée par Bérangère Marquebreucq, qui pose de belles ambiances urbaines comme forestières.

Pour résumer

Pour ce 7e tome de XIII Mystery, Joël Callède et Sylvain Vallée s’attaque à Betty Bornowsky, un personnage commun, tout en fragilité, très loin du cliché héroïque de XIII. En travaillant sur la psychologie et les failles de Betty, ils n‘oublient pas l’action sous haute tension promise par la série. Le résultat est équilibré et se laisse lire avec plaisir. Avec la mise en image dynamique de Sylvain Vallée, le contraire eut été étonnant…

commandezbouton_amazonbouton_bdcomics.izneo.com

Share Button
468 ad

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense